COMMENT L’ÉTAT SE MOBILISE POUR PRÉVENIR LES CHUTES DES PERSONNES ÂGÉES ?

Une personne sur 3 âgée de plus de 65 ans est victime d’une chute chaque année.

Cet événement fréquent fait partie des causes de décès accidentels les plus fréquentes chez les personnes âgées et quand il n’est pas mortel, il est à l’origine des séquelles physiques et psychologiques importantes qui peuvent entraîner une perte d’autonomie.

La salle de bain est une pièce à risque… 46 % des chutes des personnes âgées se produisent dans la salle de bain (Source : Inpes – Ministère de la santé).

Cependant, la chute est un incident qui peut être évité.

Placer une douche à la place d’une baignoire, c’est une garantie de sécurité suffisante pour que chacun, arrivé à un certain âge, ait envie d’en profiter. Encore faut-il disposer du budget nécessaire !

Partant de ce constat, le ministère des Solidarités et de la Santé a lancé un nouveau dispositif pour adapter les logements des seniors, permettant aux plus modestes de faire des travaux pour rénover et aménager leur salle de bains. Ces transformations sont subventionnées jusqu’à un maximum de 5 000€ par ménage.

La salle de bains équipée d’une baignoire reste une zone dangereuse: l’enjamber peut devenir difficile, on peut glisser par inadvertance, les chutes sont souvent suivies de complications.

Avec l’âge, la masse musculaire diminue, et l’amplitude des mouvements devient moindre, ce qui complique les gestes de tous les jours. Il a été largement constaté que d’une manière générale, les chutes de personnes âgées qui surviennent dans une salle de bains, ont lieu en entrant ou en sortant de la baignoire. C’est le moment le plus critique. Celui où les ainés sont les vulnérables.

De plus, il est fortement déconseillé d’utiliser dans sa baignoire, des accessoires qui n’ont pas été spécialement prévus à cet effet : tabouret, chaise ou marchepied détournés de leur usage premier. De nombreux accidents peuvent découler de ces pratiques.

La solution la plus sécurisante reste la mise en place d’une douche à l’italienne avec siège et barre de maintien.

Il est donc essentiel de sécuriser les lieux à risques et de prendre toutes les précautions nécessaires pour vous protéger, ou protéger vos parents dans la vie de tous les jours.

Beaucoup de petites améliorations peuvent grandement améliorer leur qualité de vie afin de retrouver plaisir et sécurité au quotidien.

A cet effet, l’aide de l’état contribue à garantir une sécurité maximum pour un budget minimum.

Une aide allant jusqu’à 5000€

L’aide d’un montant maximal de 5000€ est accordée sous conditions de ressources et les travaux doivent impérativement être réalisés par un professionnel présentant le label Qualibat.

Vous pouvez bénéficier de cette aide si vous êtes dans l’un des cas suivants :

  • Retraité d’une entreprise du secteur privé, âgé d’au moins 70 ans.
  • Salarié ou retraité d’une société du secteur privé en perte d’autonomie.
  • Ménage de minimum 70 ans, hébergé chez un parent salarié d’une entreprise dans le secteur privé.
  • Propriétaire bailleur dont le locataire correspond au profil des deux premiers alinéas.
  • Pour bénéficier de cette subvention, votre revenu fiscal de référence ne doit pas dépasser certains plafonds annuels, selon votre région (Ile-de-France ou autres régions).

Contactez-nous pour connaître vos droits et en savoir plus sur cette opportunité :